La randonnée au sanctuaire Fushimi Inari et visite du quartier Gion 😍

1er jour de visite à Kyoto !

Enfin, deuxième jour plutôt, si on compte la visite de Shimogamo la veille mais première journée entière 😌

Ce matin, direction le sanctuaire Fushimi Inari, un lieu que j’avais vraiment hâte de découvrir à cause de tout ses portiques rouges, appelés « tori« . Je me suis levée tôt car c’est un endroit hyper touristique et si je veux éviter la foule et faire de belles photos, pas le choix… Du coup, départ du logement à 7h30 ! 😱

Je prends l’ascenseur pour sortir de l’immeuble mais appuie sur le sous-sol au lieu du rez de chaussée. Arrivée en bas, je commence à remonter l’escalier lorsque je croise un petit papy qui commence à me parler en japonais. Pas compris monsieur… 🙁 Il me dit de le suivre et me montre de loin une porte qui donne en fait vers l’extérieur directement, pas besoin que je remonte au rez de chaussée ! C’était vraiment gentil, il n’avait pas à m’aider, il ne me connaît même pas 😳 Il me demande ensuite si je suis américaine, on discute un peu, enfin on essaye car il ne parlait pas un mot d’anglais mais a quand même tenu à m’aider, les Japonais sont vraiment adorables !

Je me dirige vers la station de métro et en chemin, je constate que le typhon de la veille a quand même fait quelques dégâts car il y a beaucoup de branches par terre et d’ailleurs, la vitre de la porte de mon immeuble était fracassé, ouille…

J’arrive au sanctuaire Fushimi inari, il n’y a pas trop de monde mais ce n’est pas non plus vide comme je le pensais. Je me dirige vers la longue allée de torii, c’est vraiment comme sur les photos, même mieux 😍

 

 

Je dois avouer que j’ai sous estimé la difficulté de la visite 😅 J’étais partie pour une petite ballade, d’autant plus que j’avais les jambes courbaturées et qui ne tenaient plus trop la route à ce stade du séjour…, mais c’était carrément un chemin de randonnée ! Avec pas mal de marches parfois en plus, de quoi bien faire chauffer les cuissots 😆 On retrouve plusieurs petits restaurants, boutiques et distributeurs de boissons au cours de la montée. Je n’ai rien pris car j’avais déjà prévu ma bouteille mais l’idée est bonne car c’est sportif !

Je croise des Françaises, en mode cosplayeuses. C’est marrant d’entendre parler français, ça faisait un moment. Je leur passe devant et elles commencent à chantonner la Marseillaise, marrant ça. Un peu moins marrant quand elles ont fini la chanson avec des paroles légèrement modifiées, à base de Marine Lepen qui n’a pas été élue et de bougnoules qui vont continuer à voler 😤 Je me suis retournée pour qu’elles voient que je comprends le français mais elles n’ont pas dû capter, tant pis, je passe mon chemin. J’avoue être restée un peu déçue, voire même dégoûtée, pendant plusieurs minutes de croiser des personnes de ce type au Japon et d’en être mal à l’aise. Moi qui avait surtout « peur » des Japonais vis à vis de ma couleur de peau, le malaise vient finalement de Françaises, c’est quand même un comble 😑

20170918_090831

Je termine la visite avec tout de même beaucoup de fierté car ce n’était pas facile mais super agréable comme endroit. Il y a apparemment 10 000 tori dans ce sanctuaire… C’était vraiment à voir, j’étais ravie de ma matinée. 😍

Je retourne prendre le métro et passe devant des petits stands de nourriture. Crapahuter sous les torii m’avait donné faim, mine de rien! Je vois des espèces de boules sucrés au thé vert…allez, je me laisse tenter ! Une au thé vert et une aux haricots rouges 😁 Un délice !

 

 

Prochaine visite : le temple Kiyomizu dera ! Avec sa terrasse sur pilotis qui donne une splendide vue sur Kyoto 😃 Ce temple était remplie de touristes, ça enlève toujours un peu de charme quand tu dois constamment te faufiler entre les gens… Une fille asiatique me demande si je suis « exchange« , je crois qu’elle est étudiante au Japon et comme elle m’a vu seule et que je fais jeune, elle en a sûrement déduit que moi aussi. Et bien non, touriste 😆 Arrivée au temple, je cherche la terrasse, tiens, je ne la trouve pas… Quand même, une terrasse, ça ne peut pas se manquer 🤔 Je continue à me balader et réalise ensuite que la terrasse est bien là mais recouverte de poutres en bois et bâche : en travaux… Je ne sais pas ce qu’ils ont les Japonais à faire des travaux en septembre mais ça n’arrange pas mes affaires 😫

 

 

Juste en face de l’entrée du temple se trouvent la rue Sannenzaka, avec ses petites boutiques de souvenirs. J’avais craqué pour quelques souvenirs en montant au temple Kiyomizu dera donc je me suis dit que j’allais comparer les prix : c’était moins cher ici 😩 Mon impatience me perdra !

Puis direction le temple Kodai ji, en passant par une autre rue commerçante, la rue Ninenzaka. C’était un de mes premiers temples où j’ai dû retirer mes chaussures, c’est rigolo de marcher en chaussettes sur le bois tout verni ! Dans ce genre d’endroit, le calme règne, par réflexe j’essaye de faire le moins de bruit possible mais le bois grince par endroit. J’arrive sur un jardin zen, des gens sont assis à le contempler. Je peux comprendre car il est très joli et apaisant. De même, j’essaye de passer sans les déranger mais le bois du temple ne l’entend pas de cette oreille et annonce mon arrivée 😅

 

 

Je ressors du temple, remets mes chaussures et me dirige ensuite vers les jardins. Ah tiens, il y a une autre partie du temple à voir par là. J’arrive à l’intérieur du lieu qui semble être un autel et une guide Japonaise me dit bonjour (enfin j’imagine vu que j’ai rien compris 😆). Elle m’explique en 2 mots ce que j’ai en face de moi mais pareil, pas moyen de comprendre avec son accent, même en anglais. Par politesse, j’acquiesse et lui sors un « Very beautiful! » pour combler le blanc. Je la vois super gênée et me remerciant, je crois qu’elle a cru que je parlais d’elle 😳 Je viens officiellement de draguer une Japonaise 😂 Un groupe de Japonais entrent et j’en profite pour m’esquiver et poursuivre ma visite. En sortant, j’entends la guide Japonaise faire tout un discours explicatif au groupe alors que moi, j’ai eu le droit à 3 pauvres mots 😅 Je crois que les Japonais ne sont vraiment pas fans de l’anglais et ne s’embêtent pas du coup…

Je continue ensuite ma ballade dans les magnifiques jardins. Les Japonais ont vraiment le sens de l’esthétique, leurs jardins sont toujours impressionnants. Je vois ensuite la bambouseraie du temple. C’est plus une allée de bambous qu’un vrai parc mais c’est vraiment beau, c’est la première fois que je vois ça.

 

 

Direction ensuite le sanctuaire Yasaka jinja qui, pour le coup, ne m’a pas trop plu. Après Fushimi Inari, un peu compliqué d’enchaîner 😅 Et je commençais à avoir faim et à être fatiguée (et il faisait encore et toujours 30 degrés 😳) donc je l’ai un peu traversé, je l’avoue. Et pour l’anecdote, j’ai eu un peu de mal à le trouver. Tellement que j’ai même visité un autre endroit en pensant que c’était ça 😂 Note à moi même : c’est pas parce que tu vois une file d’attente devant un sanctuaire qu’il faut la suivre bêtement !

 

 

Mon estomac me rappela à l’ordre : « Bon t’as eu ta dose de temples et sanctuaires, maintenant tu t’occupes de moi ! » 😏 Je ne savais pas trop quoi manger, je n’avais pas envie de me poser des heures mais juste déjeuner pour recharger les batteries et retourner à mes visites. Je commence à flâner dans une rue commerçante et aperçut deux japonaises en yukata qui s’achetait des glaces vertes. Ah c’est ça la fameuse glace au macha vert, j’en ai entendu parler. En plus, j’adore le thé vert ! 🤓 Je me pose sur une chaise avec ma petite glace et commence les hostilités : un goût très amer au départ qui finit par s’estomper et laisser la place au goût sucré. Pas mauvais mais pas sûre de retenter l’expérience par la suite (et sans rentrer dans les détails, je ne souhaitais pas non plus retenter pour le bien de mon système digestif qui a vu « vert » le lendemain matin… 💩😂).

20170918_135235

Je lance ensuite Google Maps pour trouver les rues Shinbashi et Hanamikoji, des rues apparemment à voir car elles sont vraiment typiques japonaises et très agréables pour se balader. Pour résumer, je n’ai jamais trouvé la rue Hanamikoji à ce jour… Et je marchais depuis 8h du matin avec une randonnée de 2 heures dans les pattes, tant pis je vais me contenter de la rue Shinbashi pour l’instant 😅 Et effectivement, elle était plutôt charmante. On était l’après-midi donc l’animation n’était pas au rendez-vous mais je pense que ce quartier (j’étais dans le quartier appelé Gion pour préciser) est vraiment plus vivant en soirée.

 

 

Dernière étape de la journée : la rue Pontocho ! Rue à absolument voir et que je qualifierais de « rue de la soif » à Kyoto 😂 Plus sérieusement, c’est « THE place to be » pour passer la soirée à Kyoto : restaurants, bars et la plupart avec des terrasses sur pilotis donnant sur la rivière Kamo. Plutôt sympa ! Je suis venue dans cette rue en plein après-midi pour éviter la foule et honnêtement, je ne regrette pas car elle est tellement étroite ! Je me demandais limite comment ça devait être le samedi soir… Mais aussi parce qu’aller faire la tournée des bars seule le soir, mouais je passe mon tour 😜 Par contre, c’est sûr qu’il y a vraiment de quoi faire, j’ai même vu plusieurs restaurants proposant du bœuf de Kobe. J’espère y goûter un jour, par curiosité 😎

 

Une fois la rue traversée, j’ai rebroussé chemin vers mon AirBnb mais cette fois-ci en longeant la rivière Kamo. Une ballade vraiment sympa, des vélos, des runneurs, des gens qui se posent pour profiter du soleil au bord de l’eau. Ça, c’est plus ma came que la petite et sombre rue Pontocho 😜 Je jette un œil aux terrasses sur pilotis dont je parlais précédemment, ils sont bien posés tout ces gens, ça donne envie ! Je me contente de flâner le long de l’eau et finis par me poser sur l’herbe pour me reposer un peu. Enfin, après une si longue mais superbe journée 😎

 

En me dirigeant vers un des ponts pour prendre le métro, je remarque que je ne suis qu’à une station de métro de celle qui est à côté de mon logement. Il fait tellement beau, pourquoi m’enfermer dans un métro, je décide de rentrer à pied ! C’était sans compter sur mon légendaire sens de l’orientation… 😂 Si je n’avais qu’un arrêt jusqu’à ma station, je n’avais pas vu que ça correspondait à 4 ou 5 ponts, au moins ! Du coup, je suis partie bille en tête « Juste un petit pont et je suis à la maison ! ». C’est au bout de 2 ponts passés, sans station de métro nul part, que je commença à comprendre mon erreur. Bon, je décide de faire demi tour à la station que j’avais vu au départ, tant pis, la balade s’achève là 😅 J’ai fini par prendre ce fameux métro ( pour une seule station j’avais vu juste !) et je suis enfin rentrée reposer mes petites gambettes que j’ai beaucoup fait travailler aujourd’hui 🙄

Prochain article : Découverte du Pavillon d’Or, visite improvisée aux singes d’Arashiyama et une ballade philosophique 😊

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :